Second confinement – 8 conseils pour être efficace en télétravail, par Estelle PADILLA

Le télétravail concerne aujourd’hui de plus en plus de français. En effet, travailler de chez soi offre de nombreuses solutions et possibilités : aménagement de son temps de travail, meilleure productivité, gain de temps dans les transports…
En revanche, travailler de chez soi demande beaucoup d’organisation pour être efficace.

1- Installez vous confortablement !

Installer un bureau à son domicile est devenu une vraie tendance voire même une obligation. Où s’installer pour travailler ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne suffit pas de disposer d’une connexion internet, d’un PC et d’un téléphone pour travailler sereinement de chez soi. Il faut donc créer un bureau adapté à nos besoins (lumière, rangements, emplacements…). Dans un premier temps, il faut bien penser à séparer espace de vie personnel et espace de travail professionnel. Se choisir un bureau loin du salon ou de la chambre parait donc une bonne idée si la place le permet. Essayez donc d’optimiser au maximum l’espace chez vous. Vous pensez que c’est une perte de temps au début ? Faux ! Cette astuce vous sauvera votre vie professionnelle pendant ce confinement.

2- Aménagez vous un espace de travail rien qu’à vous

L’aménagement d’un coin bureau qui serait à la fois pratique et confortable est indispensable en télétravail. Il faut penser à se libérer de l’espace afin de s’installer un bureau pas si temporaire que ça. Ce dernier doit bien sûr comporter un ou plusieurs meubles pour ranger vos affaires. Le bureau doit de préférence être orienté près d’une fenêtre pour plus de luminosité mais n’hésitez pas aussi à ajouter une lampe à votre espace de travail lorsque la nuit tombera. Il faut également penser à un fauteuil de bureau confortable ainsi qu’une décoration légère et subtile selon vos goûts personnels pour plus d’intimité.

3- Habillez-vous pour rester motivé !

Ce n’est pas parce que nous sommes à la maison qu’il faut penser que nous sommes en repos… C’est là qu’est toute la difficulté du télétravail. Il ne faut donc pas oublier les règles de base du style vestimentaire au travail et se contenter de porter le même jogging ou pyjama pour les semaines à venir ! Il ne faut pas non plus se contenter de porter uniquement une chemise pour les réunions en visio avec un bas de pyjama. S’habiller le matin comme si l’on sortait nous force à nous motiver pour la journée entière. De plus, s’habiller est bon pour notre santé mentale car nous aurons la sensation que les jours se ressemblent moins. Alors, conseil du jour : on garde le pyjama pour la nuit et on s’habille pro mais confortable pour travailler même de chez soi !

4- Fixez vous des horaires

Même si les horaires sont, de manière générale, plus assouplis en télétravail, il n’en reste pas moins qu’il faut faire son quota d’heures. En effet, que vous soyez en 35 ou 39h, le constat est le même : télétravail ne rime pas avec oublier son cadre professionnel. Essayez au maximum de réaliser les horaires qui vous ont été fixés. N’oubliez pas la pause déjeuner qui peut être plus courte à condition de finir plus tôt ou de commencer plus tard. Conformez vous à vos horaire habituels pour commencer, puis vous pourrez petit à petit les adapter selon vos envies (sans trop les brusquer évidemment). Vous serez plus motivés à vous fixer des horaires au quotidien et même des deadline selon vos tâches urgentes ou non. Le mot d’ordre est et restera : DISCIPLINE !

5- N’oubliez pas les pauses !

Comme déjà mentionné précédemment, rester chez soi ne signifie pas que l’on ne travaille pas. En effet, nous avons tous tendance à répondre aux mails plus tôt le matin, plus tard le soir voire même pendant la pause déjeuner. De manière générale, nous nous disons qu’en restant chez nous, nous nous devons d’être plus disponible pour nos clients et collègues. Ce n’est pas tout à fait vrai. Il faut bien penser à prendre des pauses courtes régulièrement pour être plus efficace (manger, sortir quelques minutes dehors, écouter de la musique, appeler un ami…).

6- Gardez le contact

Ce n’est pas parce que l’on se sent seul à la maison physiquement que c’est le cas. Nos collègues, clients, fournisseurs et supérieurs sont, certes à distance, mais ils n’en restent pas moins présents pour nous en cas de besoin. Il est important de penser à faire des réunions régulières en allumant sa caméra pour plus d’interactivité (par le biais de Zoom, Teams, Google Meet, Whatsapp…) avec nos collègues et clients. De plus, avec les nouvelles technologies que nous détenons aujourd’hui, il est plus que facile de garder le contact et de rester connecté même à distance avec nos proches. Le téléphone peut aussi être régulièrement utilisé que ce soit pour de simples SMS quotidiens mais aussi pour des appels plus ou moins longs au besoin. Le téléphone reste quand même plus chaleureux de nos jours qu’un simple mail !

7- Pour les managers, restez à l’écoute de vos salariés

En ces temps confinés, c’est encore plus le moment d’être à l’écoute de nos salariés ! En effet, le virus peut être source de d’angoisse pour nos équipes. Il en est de même pour tout ce qui entoure cette nouveauté qu’est le confinement : chômage partiel, télétravail, peur du licenciement économique… Il est donc primordial pour les employeurs de maintenir le lien avec leurs équipes et de les interroger sur leurs expériences de télétravail. Un salarié qui se sent bien dans sa peau sera plus motivé et plus efficace au travail. Etre à l’écoute de ses collaborateurs qu’ils soient touchés directement ou indirectement par l’actualité est capital pour garder une bonne communication.

8- Prenez soin de vous !

Enfin, dernier conseil et pas des moindres ! Prenez soin de vous malgré ce confinement et les actualités. En effet, le côté anxiogène des médias ne rassure personne. Il faut donc apprendre à relativiser et prendre soin de soi au quotidien pour ne pas « craquer ». Essayez donc de penser à faire du sport, méditer, lire, cuisiner, vous reposer, regarder un bon film ou tout ce qui vous rend heureux. Le mot d’ordre est la détente ! En étant confiné et ne pouvant donc moins sortir, nous devons apprendre à prendre soin de nous. Il est important de se recentrer sur nous mêmes tout en éloignant l’agitation extérieure. Rester actif est aujourd’hui un autre bon moyen de prendre soin de soi. Pour ce faire, nous pouvons sortir marcher moins d’une heure si le temps le permet, faire du sport, s’habiller au quotidien, appeler nos proches…

Take care !

« L’avenir n’est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons faire » – Henri Bergson


Estelle PADILLA
Chargée de Communication Viseeon

Autres articles

La Règle des 80/20 ou la Loi de Pareto appliquée au DCG et au DSCG, par Mister Comptable

La majorité des étudiants de la filière de l'expertise comptable dépensent 80% de leur énergie sur des aspects de leurs cours, révisions qui ne représenteront que 20% de leur note finale. Avec la Loi des 80/20 Le principe est que 80% des résultats proviennent de 20% des événements, c'est à dire que 80% de ce qui est demandé à l'examen provient de 20% du cours. L'objectif est donc de se concentrer sur les 20%... Oui mais comment ? En faisant preuve de méthodologie !

Les honoraires de l’Expert-Comptable : l’Honoraire juste ! par Eric FREY

C’est une question que tout porteur d’activité se pose lorsqu’il créé sa structure, qu’elle qu’en soit la taille. Comment doit-on facturer ses prestations ou le produit que l’on vend ? Evidemment si un marché existe, on peut se référer simplement à une comparaison de la concurrence qui vend des produits similaires et adapter son prix en fonction de la qualité.

L’attractivité au coeur des enjeux de notre profession, et l’humain au coeur de l’attractivité, par Caroline HELIN

Avez-vous eu la chance lorsque vous étiez étudiant de rencontrer un expert-comptable ? Oui oui la chance ! 😉 Cela fait sourire et pourtant je vais vous raconter une petite anecdote : Étudiante à la Sorbonne en dernier cycle de Master de Finances, je m’étais inscrite au module d’audit animé par un expert-comptable / commissaire aux comptes. Ce dernier était passionnant et a su capter notre attention. Un tiers de la promotion à ainsi naturellement postuler dans des cabinets d’expertise comptable … 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-nous

279FansJ'aime
0SuiveursSuivre
- Advertisement -

Derniers articles

La Règle des 80/20 ou la Loi de Pareto appliquée au DCG et au DSCG, par Mister Comptable

La majorité des étudiants de la filière de l'expertise comptable dépensent 80% de leur énergie sur des aspects de leurs cours, révisions qui ne représenteront que 20% de leur note finale. Avec la Loi des 80/20 Le principe est que 80% des résultats proviennent de 20% des événements, c'est à dire que 80% de ce qui est demandé à l'examen provient de 20% du cours. L'objectif est donc de se concentrer sur les 20%... Oui mais comment ? En faisant preuve de méthodologie !

Les honoraires de l’Expert-Comptable : l’Honoraire juste ! par Eric FREY

C’est une question que tout porteur d’activité se pose lorsqu’il créé sa structure, qu’elle qu’en soit la taille. Comment doit-on facturer ses prestations ou le produit que l’on vend ? Evidemment si un marché existe, on peut se référer simplement à une comparaison de la concurrence qui vend des produits similaires et adapter son prix en fonction de la qualité.

L’attractivité au coeur des enjeux de notre profession, et l’humain au coeur de l’attractivité, par Caroline HELIN

Avez-vous eu la chance lorsque vous étiez étudiant de rencontrer un expert-comptable ? Oui oui la chance ! 😉 Cela fait sourire et pourtant je vais vous raconter une petite anecdote : Étudiante à la Sorbonne en dernier cycle de Master de Finances, je m’étais inscrite au module d’audit animé par un expert-comptable / commissaire aux comptes. Ce dernier était passionnant et a su capter notre attention. Un tiers de la promotion à ainsi naturellement postuler dans des cabinets d’expertise comptable … 

L’expert-comptable d’aujourd’hui et de demain, par Julie LANIAUD

La profession d’expert-comptable n’attire pas les jeunes, j’en veux pour preuve la campagne de communication lancée par l’Ordre des Experts-Comptables – Région Bretagne en 2019 et bien d’autres j’en suis certaine. Il est temps de dépoussiérer l’image de la profession, loin du comptable scotché à sa chaise de bureau, qu’on aperçoit derrière une pile de documents et qui s’acharne sur sa calculatrice.

Développer une cyberculture en cabinet : un enjeu stratégique, par Eric BERBERES

Comme souvent, les enjeux s’évaluent selon les risques pris. Et s’il en est un majeur pour notre profession c’est bien celui de la coexistence des données gérées par nos cabinets et de la numérisation accrue de nos activités. Dans le rapport « cyber-sinistres 2019 », 61% des entreprises auraient été victimes d’une cyber attaque en 2018 contre 45% en 2017. Et la proportion des entreprises, de moins de 50 salariés, touchées est passée de 33% à 47 % dans le même temps avec un coût moyen par litige lui-même en hausse exponentielle (passant de 203 429 € à 327 797 €). Bien qu’il existe différentes typologies de menaces, tous les spécialistes sont unanimes : chaque entreprise subira une cybermenace de manière certaine, la seule inconnue c’est quand…