Un expert-comptable : pour quoi faire ?! par Adrien GAUTHIER

0
327

La profession d’expert-comptable est-elle une espèce en voie de disparition ? 

Les raisons de s’inquiéter ne manquent pas : la multiplication d’offres de comptabilité en ligne à prix discount, l’image ternie auprès du grand public, mais surtout l’automatisation du processus de production des comptes (qui trouvera demain son apogée avec la facturation électronique) sont autant de « menaces » pour l’expert-comptable.

Dans ce contexte, il est légitime de se demander quelles missions seront accomplies demain par les cabinets traditionnels. 

« Un expert-comptable : pour quoi faire ?! »

 

Doit-on seulement attendre une prestation technique de la part d’un expert-comptable ?

Heureusement que non ! Quel expert-comptable a fait 8 ans d’études seulement pour se contenter de rentrer des chiffres dans des cases ?

Votre médecin généraliste est-il voué uniquement à vous prescrire du Doliprane après vous avoir pris la tension ? La comparaison peut faire sourire, mais la situation semble pourtant comparable sur de nombreux points.

L’expert-comptable est en réalité le médecin généraliste de l’entrepreneur. 

Même si certains confrères exercent en étant spécialisés dans des domaines variés (transmission d’entreprises, secteur associatif et non marchand par exemple), dans bon nombre de situations, l’expert-comptable demeure le meilleur interlocuteur pour l’entrepreneur : celui qui est capable de l’orienter vers tous les autres.

La satisfaction de l’expert-comptable consiste dans ce cas à avoir su faire prendre le bon choix au bon moment à son client : c’est la définition même du conseil.

Mieux vous connaître pour mieux vous conseiller

C’est l’avantage de bâtir une relation sur la durée avec son expert-comptable. 

Là où les acteurs 100% digitaux auront par essence des difficultés à bâtir une relation de proximité, votre expert-comptable libéral sera mieux placé pour vous conseiller car il vous aura suivi depuis vos débuts et connaîtra vos aspirations et votre situation personnelle.

En cette période de crise sanitaire, avoir une relation de confiance avec son expert-comptable devient un enjeu stratégique. Avoir quelqu’un au bout du fil qui vous répond, vous écoute, prend le temps de vous expliquer les dispositifs d’urgence gouvernementaux disponibles, ceux auxquels vous avez droit au regard de votre situation particulière ; illustre parfaitement la relation de confiance et de proximité répondant aux besoins des entrepreneurs.

Est-il utile de rappeler que le recours aux services d’un expert-comptable n’a rien d’obligatoire ?

En effet, alors que le recours à certaines professions libérales (comme les avocats ou les notaires dans certains cas) est inévitable, nul entrepreneur et nulle entreprise n’est tenue, en aucun cas, de faire appel aux services d’un expert-comptable.

 » Je souhaite tenir moi-même les comptes de mon entreprise ?  » Je peux (1).
 » Préparer les bulletins de paie, les déclarations de TVA, accueillir seul en mes locaux le contrôleur fiscal ?  » Pas de problème !

« Pourquoi devrais-je payer pour obtenir ce que je peux faire moi-même gratuitement ? »

C’est là tout le sujet : pourquoi nos clients font-ils appels à nous ?

Sans doute pour les mêmes raisons qui font que j’emmène ma voiture au garage pour faire la vidange. Même si je trouverais mille et un tutos sur internet qui m’expliqueront comment la faire, je préfèrerais toujours obtenir le meilleur service professionnel pour ma précieuse voiture (que je n’ai d’ailleurs toujours pas fini de payer !).

Pourquoi nos entreprises ne mériteraient-elles pas la même attention ?!

Finalement, les menaces pesant sur le experts-comptables ont du bon

Elles nous obligent à nous recentrer sur notre « pourquoi », notre raison d’être, les motivations qui nous ont poussé à exercer cette profession.

Et par là-même à revoir le positionnement de nos cabinets et de réadapter nos offres aux besoins de nos clients : privilégier le « sur-mesure » plutôt que le « prêt-à-porter ».

Et vous, qu’attendez-vous de votre expert-comptable ?!


 (1) A contrario, je souhaite tenir les comptes d’une entreprise autre que la mienne et me faire rémunérer pour cette activité : je ne peux pas ; c’est précisément là où se situe le monopole de l’expert-comptable.


Adrien GAUTHIER
Expert-comptable Viseeon
https://www.viseeon.com/adrien-gauthier/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici