Evaluation par les pairs : avantages et bonnes pratiques, par Ludovic Charbonnel

0
190
Ludovic Charbonnel
Ludovic Charbonnel

evaluation par les pairs

Utilisé notamment dans l’enseignement secondaire, l’évaluation par les pairs, ou Peer Review en anglais, présente de nombreux avantages, aussi bien sur la pédagogie que sur la praticité pour l’enseignant. 

Qu’est-ce que l’évaluation par les pairs ? 

L’évaluation par les pairs vise à mettre l’élève dans une position de correcteur en lui demandant d’adopter un regard critique et d’évaluer le travail d’autres élèves (ses pairs). 

Cette méthode d’évaluation se centre sur l’apprenant. Elle peut être sous forme d’un feedback formatif visant à favoriser l’acquisition de connaissance, mais aussi sous forme d’évaluation sommative visant à attester la reconnaissance des apprentissages. 

On a souvent tendance à entendre parler d’évaluation par les pairs dans les MOOC. Si cette méthode a le vent en poupe dans ce domaine, c’est notamment car les étudiants sont trop nombreux pour être notés par une seule et même équipe pédagogique. Outre cet aspect, l’évaluation par les pairs présente de nombreux autres avantages. 

Si vous souhaitez des exemples d’utilisation de l’évaluation par les pairs, consultez notre article sur les cas d’usage d’évaluation par les pairs

Avantages et intérêt pédagogiques de l’évaluation entre pairs

L’évaluation par les pairs est source de nombreux avantages : 

Compréhension du sujet et compréhension de l’évaluation

L’évaluation par les pairs permet aux élèves de se positionner en tant que correcteur et donc de comprendre la méthode d’évaluation et ce qu’il leur est demandé. En outre, l’étudiant en découvrant le travail de ses camarades obtient une compréhension différente du sujet. En adoptant des points de vue diverses, cela l’amènera à adopter un nouveau raisonnement lors de prochains devoirs à rendre. 

Développement des soft skills 

L’évaluation par les pairs amène aussi l’élève à adopter un regard critique et objectif sur les travaux qui lui sont présentés. Comme ce dernier n’est pas dans une position hiérarchique supérieur, il sera amené à détailler davantage les notes fournies pour les justifier. 

Celui qui recevra ces notes et les commentaires associés devra entendre les critiques faites concernant le devoir qu’il aura fourni. Bien que les remarques ne viennent pas du professeur, à travers ce procédé l’étudiant sera amené à accepter et à prendre en compte les notes et suggestions données par ses pairs si elles sont pertinentes. 

L’assimilation est renforcée

D’après le cône d’apprentissage (ou cône de Dale), on retient 10% de ce qu’on lit, et 70 à 90% de ce que l’on fait ou explique

En positionnant les étudiants en tant qu’évaluateur, ils sont amenés à justifier et à expliquer les notes qu’ils attribuent, ce qui leur permet de renforcer de manière considérable et naturelle l’assimilation du cours.

cone de l'apprentissage

Optimisation du temps passé à évaluer 

Si la correction d’un grand nombre de QCM peut être gérable, cela est plus compliqué lorsqu’il s’agit de corriger des copies sur des questions ouvertes. Même si la note est construite selon un barème, l’analyse de la vision de chaque élève nécessite davantage d’effort. La mise en place de l’évaluation entre pairs en amont permet de savoir s’il existe un consensus sur certains critères et facilite la notation finale. 

Apprentissage par les pairs 

L’évaluation entre pairs permet l’apprentissage par les pairs, ou Peer Learning en anglais. Grâce aux différents feedbacks échangés, les étudiants bénéficient du savoir et du point de vie des autres sur leur propre travail, et peuvent ainsi apprendre avec une approche différente. 

Comment mettre en place une évaluation par les pairs efficace ? 

Après avoir vu les avantages de l’évaluation par les pairs, voyons maintenant quels sont les critères essentiels à prendre en compte pour maximiser la pertinence de ce type d’évaluation. 

Déterminez le nombre de copies à corriger par élève

Votre objectif est-il de faire travailler vos étudiants sur leur esprit critique ? Souhaitez-vous utiliser cette évaluation pour l’intégrer à une note finale ? En fonction de vos réponses, vous devrez assigner un ou plusieurs travaux par étudiant. Dans le cas où vous souhaitez intégrer la notation des élèves à la note finale, vous devrez identifier les consensus sur les différents aspects du barème. Il sera alors nécessaire d’attribuer un nombre suffisant de correction par élève afin que ce consensus soit cohérent tout en faisant attention de ne pas décourager les étudiants. 

Fournir une grille d’évaluation

Il est important voire essentiel de ne pas laisser l’étudiant-correcteur seul face à la correction de copies. Il devra être guidé par une grille de notation lui expliquant point par point comment se décompose la note et comment celle-ci devra être déterminée. 

Pour en savoir plus sur les grilles de notation, consultez notre article Grille d’évaluation par les pairs : exemples et méthodologie

Rendre les interactions anonymes 

Les étudiants doivent se concentrer sur le discours et les arguments avancés, aussi bien pour le correcteur que pour celui qui reçoit sa note et ses commentaires. Pour ne pas fausser l’objectivité de chacun en fonction des affinités, l’anonymat peut être nécessaire. 

Définir le temps à passer sur chaque copie 

Pour informer l’étudiant quant au niveau d’effort attendu, vous pouvez lui donner à titre indicatif le temps qu’il est censé passer sur chaque devoir. Cela lui donnera un repère pour savoir s’il est fait trop, ou au contraire, pas suffisamment. 

Permettre de fournir un feedback qualitatif 

Comme vu précédemment, l’évaluation par les pairs peut prendre la forme d’un feedback formatif. C’est là tout l’intérêt de cet exercice puisque c’est grâce aux feedbacks reçus que les étudiants peuvent adopter un regard critique envers leur propre travail et comprendre leurs points forts et leurs points faibles. 

évaluation par les pairs groupe

Comment arbitrer sur les résultats d’une évaluation entre pairs ? 

En fonction des correcteurs et de leurs différents points de vue, les notes attribuées peuvent différer. Dans ce cas, il sera intéressant de regarder les écart-types sur chaque des critères du barème. En identifiant ces éléments, le professeur pourra amener sa propre vision et ajuster la note ou éclaircir un point spécifique. 

Quant au reste des rendus où le consensus est présent, le professeur pourra simplement passer en revue pour valider ou non la notation des étudiants et apporter des remarques supplémentaires si nécessaires. 

Cela peut être difficile de faire confiance aux élèves pour attribuer une note et surtout de la prendre en compte pour des résultats finaux, puisque l’étudiant n’est pas « sénior » dans ce domaine, mais comme l’a écrit Topping K.J, chercheur en éducation, « un évaluateur moins compétent mais ayant plus de temps que l’enseignant peut produire une évaluation aussi fiable que ce dernier » (Peer assessment Theory into practice, vol 48, 2009). 


Ludovic Charbonnel
 CEO et co-fondateur de la plateforme Challengeme

https://challengeme.online/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici