Comment se préparer au DCG à une semaine des examens ? par Julie Laniaud

0
724
Julie Laniaud
Julie Laniaud

A 1 semaine du début des examens de DCG, comment se préparer et obtenir les meilleures notes possibles ? Julie Laniaud, fondatrice du Blog des Etudiants en Compta (BEC) Lien juste ici vous donne ses astuces. Vous pourrez la suivre sur les différents réseaux sociaux tels que LinkedIn ou Instagram.

  1. Organiser ses révisions

Quelques conseils pour mieux organiser ses révisions :

  • Alterner les matières sur une même journée : ne pas faire 1 seule matière mais plutôt une le matin et une l’après-midi
  • Alterner les supports de révision : réviser avec le cours, faire des exercices, faire les annales…
  • Prenez conscience des chapitres les plus récurrents à l’examen : des tableaux excel sont disponibles pour chaque matière juste ici
  • Révisez la journée et détendez-vous le soir pour être en pleine forme et concentré le lendemain ! Pour bien réviser, il est important d’être en forme
  • Ne sous-estimez pas le temps de révision entres les épreuves car au DCG il arrive bien souvent que vous ayez 1 ou 2 jours de libres

C’est la dernière ligne droite, ne lâchez rien !

Exemple de planning de révision (à adapter selon les matières évidemment) : Planning de révision

  1. Travailler avec les annales

Les annales, c’est la clé de réussite ! Pour les utiliser à bon escient, il faut faire preuve d’esprit critique car certaines sont anciennes, les réponses sont donc à actualiser.

Si je ne devais recommander qu’un seul support, ce serait celui-ci car :

  • Vous ne pourrez jamais obtenir un support qui vous prépare le mieux à l’examen
  • Cela permet de se mettre en conditions réelles et contribue donc à diminuer le stress pour le jour J
  • Le secret c’est de conserver ses entraînements et surtout de noter ses erreurs. De cette façon, à quelques jours de l’épreuve il vous suffit de feuilleter vos erreurs pour les avoir en tête et ne plus les refaire !
  1. Conseils pour le jour J

 Maintenant que nous avons parlé de l’étape de préparation, c’est le tour du jour J :

  • Premier réflexe à avoir : feuilleter rapidement l’intégralité du sujet pour définir son plan d’action = quels sont les dossiers que je maîtrise et ceux qui me mettent en difficulté ?
  • De cette façon, vous pourrez commencer par le dossier avec lequel vous êtes le plus à l’aise et cela pour 2 objectifs : maximiser vos points et vous déstresser !
  • Essayez de répondre au maximum de questions possibles : il n’y a pas de points négatifs. N’oubliez pas que 0,25 + 0,25 + 0,25 peut permettre d’atteindre 6 ou 10
  • Ne jamais bloquer sur une question : soit vous faites le choix de la laisser vide et d’y revenir à la fin si vous avez du temps, soit vous tentez une courte réponse pour obtenir les fameux 0,25

Qu’y-a-t’il de pire que d’’avoir faux à une question ? Avoir passé du temps à y répondre ! (et avoir faux)

Retrouve mon article « Les 5 erreurs à éviter pour le jour J » ici : article 

La visualisation

Je vais maintenant vous partager une méthode pour diminuer votre stress à l’examen.

Il s’agit de la visualisation, c’est une technique qui est utilisée par les sportifs de haut niveau entre autres.

Définition : « La visualisation est cette capacité mentale que nous avons de nous représenter un objet, un son, une situation, une émotion ou une sensation. Selon son intensité, cette représentation peut déclencher plus ou moins les mêmes effets physiologiques que le ferait la réalité. »

Le but pour vous, va être de vous représenter le jour de l’examen devant la copie, en train de répondre à des questions et pourquoi pas appliquer la méthode que j’ai décrite juste au-dessus ! De cette façon, vous aurez déjà l’impression d’avoir vécu cette épreuve avant d’y être et vous serez donc plus à l’aise et moins stressé.

L’état de flow

Pour pouvoir être le plus performant possible à un examen, l’objectif est d’atteindre ce que l’on appelle l’état de flow.

Définition« C’est un état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement plongée dans une activité et qu’elle se trouve dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement. »

Mais alors, comment obtenir cet état de flow ?

Voici 6 conditions à réunir pour le déclencher :

  • Avoir un objectif clair : obtenir 6, 10 ou 15 ?
  • Rétroaction immédiate : vous devez pouvoir évaluer en temps réel votre performance. Dans notre cas, cela peut correspondre à « est-ce que je réponds correctement aux questions que l’on me pose ? »
  • Contrôler ses actions : vous ne pouvez pas influencer les sujets d’examen mais vous pouvez contrôler ce que vous en faites ! Il faut donner le meilleur de soi-même.
  • Être concentré sur sa tâche : il n’est pas question de regarder ailleurs dans la salle, par la fenêtre etc.
  • La tâche est réalisable mais constitue un défi : il faut se fixer des objectifs atteignables mais qui vous challengent ! Viser 10 alors que vous avez obtenu 12 toute l’année n’est pas très stimulant… A l’inverse, viser 15 quand on a 6 de moyenne ne l’est pas non plus car quasi inatteignable.
  • Votre travail a un sens : pourquoi êtes-vous assis sur cette chaise aujourd’hui ? Pour valider votre diplôme et après ? Est-ce qu’il y a une finalité à tout ça ? Quel est le réel objectif sous-jacent derrière ? Donnez un sens à ce que vous faites et vous en récolterez les fruits.

Avec le partage de tous ces conseils, j’espère vous avoir aidé à appréhender au mieux vos examens.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter sur Linkedin ou via le formulaire de contact du blog.


Julie Laniaud
Secrétaire – Chargée de Communication et du Développement du réseau étudiants de l’ANECS Bretagne

Autre article de Julie Laniaud disponible sur ComptaWorld :
https://www.comptaworld.com/2021/02/26/lexpert-comptable-daujourdhui-et-de-demain-par-julie-laniaud/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici