Et si la solution venait des plateformes ? par Gaultier Longuemard

0
345
Gaultier Longuemard
Gaultier Longuemard

Dans un article précédent, à la problématique : L’expertise–comptable est-elle menacée par un déversement à la Sauvy ? Nous répondions par une autre interrogation : et si la solution venait en partie de l’économie de plateforme ? L’objet de cet article est de tenter de montrer que la profession peut trouver une porte de sortie à travers le développement d’une économie de plateforme entre Experts-Comptables, chose qui commence à se développer comme en témoigne l’arrivée récente, sur le marché, de Lucadvisor, une plateforme destinée aux Experts-comptables afin d’amplifier leur offre de conseils. 

1- La plateforme, un modèle au coût marginal 0 :

Avec le développement dès le début des années 2000 des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), nous sommes rentrés dans ce que J. Rifkin appelle la société du coût marginal 0. Tout d’abord, qu’est-ce que le coût marginal en économie ? Le coût marginal correspond au coût de production d’une unité supplémentaire. Selon Rifkin, avec le développement de l’économie de plateforme, le coût marginal devient nul. En effet, dans le cadre d’une plateforme le coût de production de la plateforme ne va pas évoluer en fonction du nombre de prestations fournies.

Par exemple, le coût de production de AirBnB est le même qu’il y ait une seule annonce ou plusieurs milliers. On bascule alors d’un modèle où pour vendre un produit il fallait en produire un, à un modèle où vous pouvez vendre plusieurs centaines ou milliers de produits en ne produisant qu’un seul service. Ce modèle économique est donc bénéfique car proposer un service ou un bien supplémentaire ne coûte presque rien si ce n’est quelques clics tandis qu’il est facturé et aboutit donc à un bénéfice net. 

2- La plateforme et les effets de réseau : 

Mais plus que la faiblesse des coûts marginaux, c’est la force des effets de réseau qui font la puissance des plateformes. En effet, plus une plateforme a d’utilisateurs plus elle est puissante, car à partir de certains seuils critiques la plateforme devient automatiquement attractive.  La combinaison des rendements d’échelle croissants et des effets de réseau génère un cercle vertueux qui se matérialise de la manière suivante : l’augmentation de la demande sur la plateforme provoque une augmentation de l’offre qui provoque à son tour une baisse des prix et donc une nouvelle augmentation de la demande. Revenons aux Experts-Comptables et à l’exemple évoqué en introduction : Lucadvisor.

Pourquoi les Experts-Comptables ont intérêt à se réunir en communauté sur cette plateforme ? Parce que plus il y aura d’Experts-Comptables sur la plateforme, plus les effets de réseau seront importants c’est-à-dire que les partenaires viendront automatiquement (on observe ici le mécanisme décrit plus haut : une augmentation de la demande engendre l’augmentation de l’offre), ainsi leur possibilité d’offrir du conseil augmentera automatiquement. 
Cependant, il y a ici le dilemme de « l’œuf ou la poule », c’est-à-dire doit-on amorcer le cercle par l’offre ou par la demande ? Les partenaires de leur côté ont donc également tout intérêt à se connecter à Lucadvisor pour attirer des Experts-Comptables et ainsi augmenter la demande sur le marché (cette fois le cercle vertueux est enclenché par l’offre). 

Plus tôt la plateforme se forme par rapport à ses concurrents, plus elle a de chances de devenir puissante, car elle attirera la majorité des utilisateurs.  On appelle ça l’effet « winer takes all » en économie. 
Ainsi, les Experts-Comptables ont intérêts à se réunir derrière Lucadvisor (première marketplace sur ce marché) pour que cela leur soit bénéfique rapidement en empêchant un concurrent de rentrer sur le même marché. Dans le cas où il y aurait deux plateformes concurrentes il y a deux scénarios : soit l’une des deux dépasse l’autre et la seconde disparait, soit les deux restent à taille équivalente et disparaissent car aucune n’atteint les effets de réseau escomptés.

En prenant en compte l’effet du « winner takes all », parier sur Lucadvisor c’est parier sur le bon cheval car l’entreprise a toutes les chances d’atteindre les seuils critiques. 

Ainsi, le modèle économique de plateforme semble adapté aux nouveaux enjeux auxquels font face les experts-comptables aujourd’hui. Les bénéfices dégagés par l’extrême faiblesse des coûts marginaux couplés aux effets de réseau amplifiés par l’utilisation des NTIC, présentent des avantages certains dans l’économie numérique dans laquelle nous entrons tous les jours un peu plus. 

Dire que la plateforme Lucadvisor sera le salut des Experts-Comptables face à la problématique de l’automatisation serait prétentieux. Cependant la plateforme se pose comme une solution alternative à la baisse de rentabilité des missions comptables en permettant d’augmenter la part du conseil dans le chiffre d’affaires des cabinets comptables.

La dimension de cette augmentation dépend en somme de la capacité des Experts-comptables à se réunir en communauté pour impulser une dynamique collective et enclencher un cercle vertueux via les effets de réseau générés par l’économie de plateforme.


Gaultier Longuemard
Stagiaire Commercial chez Lucadvisor

Autre article de Gaultier Longuemard disponible sur ComptaWorld :
https://www.comptaworld.com/2021/06/16/alfred-sauvy-theorie-du-deversement-par-gaultier-longuemard/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici