L’immobilier sous une nouvelle forme : le capital investissement ! par Christophe FERRAND

0
238

Dans notre article précédent, nous vous présentions le principe de la nue-propriété dans le cadre d’un démembrement temporaire de propriété.

Pour rappel, le contribuable français, souhaitant investir sur un sous-jacent immobilier, peut se heurter à la fiscalité confiscatoire des revenus fonciers et à l’illiquidité (il doit détenir son actif immobilier sur une durée longue pour pouvoir espérer une éventuelle plus-value, en cas de vente).

Aujourd’hui, l’immobilier s’ouvre au capital investissement ! Cette nouvelle approche de l’immobilier privilégie:

  • la plus-value à la rentabilité et
  • le dynamisme et la flexibilité à l’illiquidité des capitaux (durées plus courtes, comprises en moyenne entre 3 et 8 ans)

Ainsi, au lieu de se positionner en aval du circuit immobilier, à savoir l’achat d’un bien immobilier, sa conservation et sa mise en location, nous nous positionnons en amont du circuit immobilier par l’intermédiaire d’un portefeuille diversifié d’opérations de promotion immobilière, de marchands de biens résidentiels, de réhabilitation de bureaux obsolètes

Sortir de la stratégie immobilière classique à visée uniquement locative et s’orienter vers des stratégies dites de « Private Equity Immobilier »

Tout en profitant d’un cadre fiscal avantageux,

Certaines solutions immobilières sont éligibles au PEA et au PEA-PME (exonération d’impôt sur les plus-values au bout de 5 ans) ou permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu de 18 % du montant investi.

A noter que l’immobilier logé dans un PEA / PEA-PME permet d’apporter une diversification à votre portefeuille, de faire baisser la volatilité globale et d’optimiser le couple rendement/risque.

Quant aux solutions au travers des FPCI (Fonds Professionnel de Capital Investissement), nous bénéficions d’une exonération d’impôt sur les plus-values au bout de 5 ans pour les personnes physiques et d’un taux d’IS réduit de 15 % pour les personnes morales).

Couplé à des perspectives de rendement élevées. Les objectifs de TRI annuel (Taux de Rendement Interne) sont compris entre 6 et 11 % selon les solutions sélectionnées (TRI non garanti contractuellement).


Christophe FERRAND 
Gérant Fondateur du cabinet CF Patrimoine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici